Comparateur Dépendance Seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires a porte - Assurances dépendance - Assurance accidents de la vie et travaux pour Seniors

La domotique et l’autonomie des seniors

Le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes ou à mobilité réduite exige des aménagements de logement. La domotique offre des solutions sur mesure pour rendre la vie plus confortable et plus aisée de ces personnes, et surtout pour qu’elles puissent rester dans un foyer où elles se sentent chez elles, bien entourés et disposant de meilleurs soins.

 
La domotique est la technologie qui permet d’automatiser, de programmer et de contrôler l’ensemble des équipements et des matériels d’un bâtiment dont le but de faciliter la vie et le confort des occupants. Il en est par exemple le cas de la fermeture automatique des volets à des heures précises ou encore l’activation du chauffage quand il fait froid. La domotique fonctionne par des commandes à distance, des signaux visuels ou sonores ou encore par des programmations informatisées.
Avec l’automatisation apportée par la domotique, il n’y a presque plus de manipulation manuelle pour les électroménagers, les équipements de conforts, l’ouverture/fermeture des portes et fenêtres, etc. Cette solution technique réduit l’effort physique, facilite la mise en marche des appareils et offre une meilleure accessibilité à l’utilisateur.

En France, 13,4 % de la population présente un cas de déficience motrice et 2 à 3 % utilisent un fauteuil roulant. Ce sont les individus âgés de plus de 60 ans qui perdent leur faculté physique et/ou mentale à cause de leur âge qui sont parmi le plus touché par ce problème.
Monter l’escalier quand on est sur un fauteuil roulant, atteindre l’étagère de la cuisine quand la hauteur ne le permet pas et que le bras n’a pas la force nécessaire, tout ça sont des situations difficiles auxquelles font face chaque jour les seniors en situation de dépendance. Face à cela, de nombreux aménagements devraient être réalisés dans la maison pour être à la convenance de ces catégories de personnes.
Dans le domaine de l’accessibilité PMR, la domotique peut mettre en place une maison intelligente qui prendra soin de l’individu à mobilité réduite et qui lui offrira tous les conforts dont il a besoin sans qu’il ait grand-chose à faire. L’utilisation d’écran tactile permet entre autres d’éviter des manipulations fatigantes et les erreurs de manœuvres étant donné que ces appareils de nouvelle génération peuvent dispenser des instructions vocales ou des consignes visuels.
Bien sûr, tous les boutons, les prises, les antennes, les écrans et les boîtiers des appareils domotiques devraient être installés et devraient être manœuvrables aussi bien en position débout qu’en position assise. C’est la recommandation selon les textes de la loi du 11 février 2005 relatifs à la reconnaissance de le handicap et à l’égalité de l’accessibilité pour à un lieu physique et à des informations, ce qui veut dire, à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.

Dans le domaine de la sécurité, il a le système de lampe qui s’allume en cas de présence humaine. Vu qu’il faut tâtonner pour atteindre les interrupteurs, ce système peut être appliqué à l’intérieur du domicile pour éclairer automatiquement les couloirs, l’escalier et l’entrée dans les différentes pièces de la maison. Cela réduit considérablement les accidents dus aux problèmes de visibilité. La solution peut provenir de capteur de mouvement.
Ensuite, il y a la sécurisation des portes, portails et autres voies d’accès. A titre d’exemple, prenons le cas du volet du garage (en train de se refermer) qui se bloque automatiquement dès qu’il y présence d’une personne, d’un animal ou d’un objet juste en dessous. C’est indispensable dans la mesure où une personne sur chaise roulante ou un enfant en bas âge se trouve en dessous en cas de fermeture du portail.
Enfin, l’automatisation de l’ouverture et de la fermeture des portes facilite également l’accès PMR vers l’intérieur ou la sortie de son domicile. Celle-ci peut être à commande vocale par une simple pression sur un bouton, par détection de présence ou tout simplement par le poids qui s’exerce sur le seuil.

La défense contre l’intrusion est indispensable pour des personnes de plus de 60 ans qui ne sont plus capable de se défendre toutes seules. Dans ce cas, il faut des volets électriques équipés de meilleur système anti-intrusion. Il y a aussi la centralisation de la sécurité par une commande unique. A titre d’exemple, si l’individu doit quitter son domicile, un bouton unique permet par exemple de fermer tous les volets, d’éteindre le chauffage, d’activer l’alarme, de programmer des éclairages aléatoires pour simuler une présence humaine.
Ceci dit, sécurité ne signifie pas isolement. Au contraire, ce sont les personnes âgées qui ont le plus besoin de visite et de communication avec ses proches, ses amis et ses voisins. Dans ce registre, le médaillon d’alerte et de communication permet de maintenir un lien permanent avec une personne de confiance, un centre d’assistance ou un groupe de secours. Ces appareils sans fil permettent de déplacement à l’intérieur de la maison ou dans le jardin tout en étant connecté sur le dispositif.
La domotique peut aussi intervenir pour améliorer la vidéophonie qui permet à ces seniors de connaître qui frappe à sa porte et de choisir ou non de laisser entrer. Un système encore plus évolué permet par exemple à la personne à l’intérieur de converser par écran interposé avec celui qui se trouve à l’extérieur derrière la porte. Le lecteur biométrique ou l’utilisation de badges à radiofréquences permet également de choisir les personnes qui peuvent entrer sans que le hôte ait à intervenir sur quoi que ce soit. Il suffit d’enregistrer tous les profils des visiteurs potentiels (membres de la famille, médecin traitant, livreur habituel, etc.).

La domotisation peut aussi secourir les personnes encore capable de préparer leur repas ou de réaliser eux-mêmes certaines actes de vie quotidienne mais avec des capacités limitées. A part la mise aux normes de la hauteur de la table de travail et la sécurisation des meubles, d’autres solutions comme peuvent venir de la domotique. Les étagères équipées de bras articulés actionnés électriquement (pour les abaisser et les remonter), l’ouverture commandée par une simple pression sur un bouton des tiroirs du garde-manger sont autant de solution envisageable. Sans parler du fait des électroménagers de cuisine intelligent qui se mettent en marche facilement.
Plus encore, les détecteurs de gaz couplé à l’accélération de VMC ainsi que les détecteurs de fuite d’eau combinés à l’actionnement de l’électrovanne permettent de réduire tout risque imminent tout en avertissant l’occupant, ses proches et les personnes capables de le secourir. En effet, l’accélération de la VMC permet d’éliminer au plus vite les gaz tout en donnant à l’occupant le temps de le couper. L’électrovanne, quant à lui, réduit le risque de glissade dû à l’eau qui aurait pu se répandre sur le sol. Les détecteurs de feu couplés avec les alertes pour le voisinage feront également le même effet.
Le service d’un professionnel est important dès qu’il s’agit de travaux d’aménagement qui répond à des normes précises. Dans ce cas, il y a plusieurs étapes qui doivent être réalisés quel que soit l’aménagement PMR à faire.

Retour