Comparateur de services et assistance seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances dépendance - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances accidents de la vie et travaux pour Seniors

Que faut-il savoir sur l’assurance obsèques funérailles ?

Pour faire face aux éventuels frais liés aux funérailles, surtout pour les seniors, il est prudent de préparer à l’avance les aides qu’on peut apporter à ses proches. L’assurance obsèques funérailles intervient justement en ce sens. Ce contrat permet à un souscripteur de cotiser pour que, lors de son décès, les siens soient épargnés des dépenses coûteuses de l’enterrement et des procédures administratives. Explications.

Ce contrat proposé par les établissements financiers et les assurances permet à un souscripteur d’affecter un capital à son décès. S’il vient à disparaître, son bénéficiaire (son parent ou la société funèbre) touchera le capital décès. Celui-ci lui permet de couvrir le financement des funérailles le moment venu. Sa famille ne sera plus alors contrainte de débourser de l’argent pour payer les frais des funérailles dont le montant n’est pas insignifiant. En effet, le coût de cette organisation pourrait atteindre les 4 500 euros en île de France. L’assurance obsèques est ainsi un moyen de prévoyance au même titre que la retraite ou l’assurance-décès invalidité. Dans ce contexte, le souscripteur a le choix entre deux formules :

  • il peut souscrire à un capital décès. Dans ce cas, il indique qui sera le(s) bénéficiaire(s) lors de la signature du contrat. A son décès, le bénéficiaire se verra remettre le capital en vue du financement des obsèques.
  • l’adhérent peut choisir une société de pompes funèbres pour l’organisation de ses funérailles. Dans ce cas, cette société bénéficie du capital et elle aura à suivre scrupuleusement les volontés du défunt. En cas de surplus d’argent, le prestataire remettra aux proches la somme restante.

La souscription à cette solution prévoyance n’est pas forcément onéreuse parce que le souscripteur a la possibilité de définir le capital. Le montant peut s’échelonner entre 2000 et 100 000 euros en fonction du contrat. A cet effet, il a le choix entre trois méthodes de versement :

  • le versement en une seule fois : l’adhérent fait un versement unique du capital garanti. Il peut verser par exemple 5000 euros. Cette alternative s’adresse plutôt aux septuagénaires.
  • le versement à paiement régulier : l’adhérent choisit de payer une prime dont le montant peut se situer entre 30 à 200 euros. Le montant dépend de son âge et du capital à constituer. Le paiement peut se faire par mois, par trimestre ou par semestre.
  • le versement viager : le souscripteur effectue le versement de mensualité jusqu’à son décès en fonction du capital qu’il a défini. Pour éviter le risque de ne pas avoir versé suffisamment d’argent pour son décès, la compagnie spécialisée an assurance-vie impose souvent des mensualités plus élevées que le paiement régulier. Celles-ci avoisinent les 60 euros par mois. Par contre, si la personne se réfère à la moyenne des statistiques de décès en France, par exemple, le fonds versé en trop sera perdu.

A noter également que le montant de la cotisation augmente avec le temps et qu’il existe un âge limite de l’adhésion. L’accessibilité au contrat varie de 60 à 75 ans selon l’assureur. Par ailleurs, lors de la souscription à cette assurance obsèques, l’intéressé aurait à répondre à un questionnaire médical. S’il se constitue un capital dépassant les 100 000 euros, il sera obligé de faire une visite médicale.

En règle générale. La plupart des contrats acceptent une souscription à partir de 18 ans. L’âge maximum est habituellement de 65 ans, mais certains assureurs peuvent accepter la souscription d’une personne ayant 10 ans de plus. Ces conditions sont d’ailleurs stipulées dans le contrat. L’adhésion se fait pendant un an. Elle sera renouvelée par tacite reconduction. En fait, le bon âge pour souscrire dépend de sa situation familiale et de son état de santé également. Dans tous les cas, mieux vaut se souscrire plus jeune pour baisser le montant de cotisation.

Traditionnellement, la garantie ne s’applique pas immédiatement dans ce type d’assurance. L’assureur impose un délai de stage ou délai de carence qui dure pendant quelques mois à 2 ans environ. Ce qui signifie que les bénéficiaires ne percevront aucun capital si le souscripteur n’est plus de ce monde pendant cet intervalle de temps.

Ce délai ne doit pas être long. Une fois que l’assureur détient toutes les pièces justificatives du décès du souscripteur, il peut verser le capital garanti dans les 48 heures. Pour faciliter les procédures administratives, l’adhérent a intérêt à prévenir la personne qu’il a choisie comme bénéficiaire. Cette démarche accélère le déblocage du capital et évite à ses proches les contraintes financières.

Presque la moitié des Français donnent des consignes pour l’organisation de leurs funérailles. Or, l’organisation de cet évènement malheureux ne se fait pas à la va-vite. Afin de planifier le déroulement des funérailles, des millions de Français ont ainsi opté pour ce contrat. Dans ce cas, c’est le prestataire de son choix (un membre de sa famille ou une société de pompes funèbres) qui prendra en charge ses funérailles. Rappelons que le prix des obsèques avec inhumation s’élève à 3 200 euros en moyenne en province et à plus de 4 500 euros dans les grandes agglomérations. Ce tarif comprend uniquement les soins de conservation, le cercueil et les procédures administratives. A noter que les soins de conservation est une option facultative. La pierre tombale est un frais à part. En revanche, l’obsèques avec crémation est moins onéreuse. Le tarif peut s’échelonner entre 1500 à 4500 euros selon la ville et l’entreprise funéraire. Lors de la souscription, il est toujours judicieux de demander un devis et de faire la mise en concurrence de plusieurs agences.

Cette convention assez souple permet de définir un ou plusieurs bénéficiaires. Le souscripteur peut choisir par exemple un proche. S’il souhaite des obsèques personnalisées, il peut désigner une société de pompes funèbres pour organiser ses funérailles.

En moyenne, en France, un enterrement coûte dans les 3 000 euros. Tout dépend en outre des détails de la mise en terre et des prestataires qui s’en chargent. Contrairement aux idées reçues, la mise en terre est sujette à différents frais incontournables.

Pour le repos de votre âme, il est certaines dépenses qui pourraient être évitées si vous manquez de budget. Tel est le cas, par exemple des services d’une entreprise de pompes funèbres. Le toilettage et la préparation du corps peuvent en effet être à la charge de la famille. C’est le cas d’ailleurs dans certaines cultures. Vous pouvez également éluder les frais de location de corbillard en choisissant de transporter le corps avec vos propres moyens.

Vous ne pouvez pas éviter les taxes et les frais administratifs de toutes sortes. Il y a entre autres les frais d’ouverture et de fermeture des caveaux familiaux, les taxes d’inhumation ou de crémation, les frais pour le transport des corps, les frais pour l’enterrement en lui-même et les commissions des policiers qui se chargent de la sécurité pendant la mise en terre et sur les routes. Après le décès, les proches doivent aussi déclarer la chose auprès des autorités et demander un acte de décès en bonne et due forme. C’est une démarche payante.

Les frais d’inhumation après le décès commencent à 2 500 euros et peuvent atteindre au total les 4 000 euros. Afin de vous assurer un enterrement digne de ce nom, haut de gamme, vous pouvez dès à présent souscrire à une assurance obsèques. En versant des mensualités, vous pourriez organiser votre mise en terre dès votre vivant, allant parfois jusqu’à choisir votre entreprise de pompes funèbres.

La prévoyance est une qualité utile pour les seniors. En effet, la note des charges funéraires est assez importante. Entre les prestations standards et les prestations personnalisées concernant le choix du cercueil, le choix du transport, de la plaque funéraire, des fleurs… la différence pourrait se chiffrer en 2000 euros. Si la personne décédée n’a pas anticipé ce moment douloureux et n’a pas jugé bon d’organiser à l’avance la cérémonie et le côté financier, tout cela sera donc à la charge de ses proches. C’est la raison pour laquelle, bon nombre de personnes prévoyantes souscrivent à une assurance obsèques afin de pouvoir réaliser ses dernières volontés et de gérer la partie financière de ses funérailles. Certains contrats d’assurance obsèques offrent aussi aux proches des services annexes comme un soutien psychologique, l’assistance rapatriement de corps…
Ainsi, avant la souscription à ce type de contrat, il est recommandé de comparer les contrats assurance organisation de funérailles existants sur le marché afin de trouver celle qui convient à ses attentes en termes de prestation et du capital à attribuer aux obsèques. Par ailleurs, le montant de la cotisation à payer dépend de cette prime. L’avantage de ce contrat, c’est qu’elle n’impose pas d’âge minimum de souscription et ceux qui souscrivent plus jeunes ont souvent des meilleurs tarifs.
Pour faciliter la recherche de cette garantie, les seniors peuvent recourir au « comparateur assurance décès » sur ce site. L’utilisation de cet outil est simple, rapide, gratuite et efficace. Le remplissage du formulaire n’exige pas plus de 2 minutes. Après avoir saisi les informations demandées sur le capital à souscrire et ses renseignements personnels, le souscripteur valide le formulaire. Il reçoit ensuite plusieurs propositions d’assurance obsèques répondant à son budget et à ses attentes. Ces propositions sont libres de tout engagement. Au lieu de se déplacer auprès de sa compagnie d’assurance pour demander de renseignement sur ce produit, il lui suffit donc de remplir ce questionnaire.

Retour