Comparateur Dépendance Seniors

Comparateur de monte escaliers – douches – baignoires & Assurances dépendance seniors

Les transports des seniors a mobilité réduite

Pour les personnes d’âge avancé, le problème de mobilité concerne aussi bien les actes de la vie quotidienne que la relation avec le monde extérieur. Sorties, voyages ou déplacements pour les soins médicaux, le transport des seniors nécessite des solutions adaptées à l’accessibilité PMR.
Qu’il s’agisse d’aller chez le médecin, de toucher ses pensions à la banque, de rendre visite à ses proches ou tout simplement pour prendre l’air dans un lieu familier, l’organisation de déplacement des seniors devient problématique dans la mesure où ils deviennent dépendants ou quand leur mobilité est réduite. Pour ce qui est du moyen de transport, de nombreuses solutions sont proposées.

La plupart des nouveaux bus mis en service en France sont équipés d’un plancher surbaissé et/ou d’une palette rétractable pour permettre l’accès des personnes en fauteuil roulant à l’intérieur. Le plancher bas intégral (accessible sans marche) est disponible chez certains bus comme Access’Bus GW317 de Heuliez. Il y a aussi la palette et emplacement UFR (Usager en fauteuil roulant) disponible chez certaines modèles. Il s’agit d’une rampe d’accès rétractable qui relie le plancher du bus au trottoir. Celle-ci est actionnée mécaniquement depuis un bouton de commande géré par le conducteur.
Le bus accessible UFR dispose également d’autres innovations. Il en est par exemple le cas de l’emplacement spécifique destiné au fauteuil roulant. Celui-ci permet à la PMR de s’asseoir en toute sécurité, dos à la route, sans quitter son fauteuil. Un bouton est à sa portée pour indiquer au conducteur qu’il souhaite descendre au prochain arrêt et que la rampe UFR doit être sortie. Pour les autocars à plancher haut, un élévateur PMR (de même utilité qu’un monte-escalier) permet de remonter l’individu et son fauteuil jusqu’au plancher de la voiture. À noter que les autocars accessibles PMR disposent de pictogrammes bien visibles montrant le dessin d’une personne sur fauteuil roulant et d’une autre avec une canne.
Les tramways français sont tous équipés d’au moins un accès sans marche. Un comble-lacune est même disponible pour pallier à l’espace entre le tram et le quai.

Il y a plusieurs raisons qui empêchent les seniors à mobilité réduite d’emprunter les transports en commun. Citons entre autres l’absence d’infrastructure spécifique, l’inadaptabilité des matériels existants, la nature du handicap, etc. Dans ce cas, il existe des alternatives intéressantes qui viennent au secours des personnes âgées PMMR.
Le service de transport des personnes à mobilité réduite
Il s’agit de service de transport personnalisé pour PMR et aussi pour les personnes âgées nécessitant des infrastructures ou des traitements spéciaux. Ces véhicules sont disponibles sous réservation par téléphone ou en ligne. Il existe quelques services de ces types dans les grandes agglomérations de France telles qu’à Paris, Rennes, Reims, Bordeaux, Caen, Nantes, Nice. Les voitures mises en service sont des véhicules aménagés pour pouvoir accueillir confortablement et en toute sécurité ses usagers.

  • Les transports sanitaires
  • Les seniors à mobilité réduite ou dépendante qui demeurent dans un foyer d’accueil ou chez leur famille ont droit de transport sanitaire quand il s’agit de soins en extérieur. Il en est par exemple le cas de l’ambulance, de VSL (véhicule sanitaire léger) ou encore de taxi conventionné.

    Le déplacement en taxi
    Prendre un taxi permet d’avoir un moyen de déplacement à soi tout seul. Une fois que l’usager a fait sa réservation, le taxi peut le conduire et l’emmener à destination en tenant compte de son handicap. Le VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) constitue une solution de remplacement efficace au taxi.

  • Les sorties encadrées
  • Les personnes touchées par l’incapacité physique et les maladies neuro-dégénératives (maladie d’Alzheimer et maladie de Parkinson) liées à la vieillesse ont souvent besoin d’un accompagnateur lors de leur sortie. Ces accompagnateurs peuvent être des membres de leur famille, des aides à domiciles, des aides-soignants ou encore des auxiliaires de vie.

  • Voyages sur longue distance
  • En ce qui concerne le voyage en train ou le vol en avion, deux solutions sont proposées pour chacun des moyens de transport. En France, le SNCF propose le service « Domicile-train », une offre payante qui consiste à la prise en charge par un accompagnateur de la PMR et de son fauteuil et bagages. Toutefois, si l’usager n’a pas besoin de ça, les lignes ferroviaires disposent de leur système d’accès PMR/UFR. Pour le voyage en avion, tous les aéroports français fournissent une prise en charge des personnes sur fauteuil roulant.

    Il existe des aides financières pour le transport des seniors ou pour le déplacement PMR. Il s’agit d’une assistance à la mobilité octroyée aux personnes âgées de plus de 65 ans. L’objectif est de permettre à ces personnes de mener une vie sociale normale malgré leur perte d’autonomie. Pour plus de renseignement à ses allocations et aides au déplacement pour personnes âgées, il faut se renseigner auprès de son mairie et de son service départemental.

  • La réduction de frais des seniors dans les transports en commun
  • Chaque collectivité propose leur propre grille de réduction tarifaire destinée à des personnes âgées de 60 ans et plus. Il en est le cas de l’aide départementale aux transports accordée par le département à ses résidents. Il peut s’agir d’un titre de transport pour voyager gratuitement en bus ou d’une carte permettant d’obtenir une réduction de frais de transport sur les trajets.
    Les entreprises, les associations ou les services d’aide à la personne proposent également des aides pour les transports des personnes âgées et des PMR. Il s’agit soit d’une logique de tarification commerciale (pour tous les seniors sans distinction) soit d’une tarification sociale (mesure sélective, destinée par exemple pour les retraités non imposables. En France, on note la carte Senior+ de ma SNCF ; la carte Emeraude ou Améthyste de la RATP en Île-de-France, accordée sous condition de ressources à des personnes âgées de 65 ans et plus.

  • L’allocation taxi des conseils généraux
  • Les conseils généraux offrent sous certaines conditions une allocation taxi d’un montant avoisinant le 182 € par an pour les personnes âgées qui ne peuvent plus prendre les transports en commun.

  • Le remboursement des frais de transport sanitaire
  • Si le transport dans une ambulance, un VSL ou un taxi conventionné est prescrit par le médecin traitant dans le cadre d’une consultation médicale ou d’une hospitalisation, la personne âgée concernée peut obtenir un remboursement des frais de la part de la sécurité sociale. Le taux de remboursement est de 65%. Il peut atteindre 100% s’il s’agit d’un déplacement dans le cadre d’une affection longue durée. Cette prise en charge de la sécu peut être complétée par une mutuelle ou une assurance dépendance.

    Pour prétendre à une aide au transport, il faut prendre contact au Centre Communal d’Action Sociale de son lieu de résidence. C’est le conseil général qui décide l’octroi ou non d’une carte de transport après examen du dossier. Si ces mesures d’assistance senior concernent les 65 ans et plus, certains individus peuvent l’obtenir dès 60 ans s’ils sont jugés inaptes au travail ou s’ils sont des anciens combattants ou des victimes des guerres.

    Retour