Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Les aides financières pour perte d’autonomie

De nos jours , il est possible de recenser un grand nombre d’aides financières pour perte d’autonomie. D’ailleurs, toute personne de plus de 65 ans dépendante est en mesure de bénéficier de multiples allocations. Elles permettent à chaque senior qui a perdu son autonomie de les assister dans leurs gestes du quotidien. Les plus appropriées seront détaillées dans les lignes qui vont suivre. Les paragraphes ci-après donneront d’amples informations sur ce qu’est la perte d’autonomie et proposent par la suite toutes les aides financières relatives à une dépendance d’une personne du troisième âge.

La perte d’autonomie est l’incapacité pour une personne d’effectuer certains actes de son quotidien par ses propres moyens. Elle est alors synonyme de dépendance. Une évaluation à l’aide de la grille Aggir ou ” autonomie gérontologie groupe iso-ressources ” permet de connaître le degré de dépendance d’une personne. Il est ainsi possible de recenser 6 groupes iso-ressources ou Gir. Un test est effectué avec les patients, afin d’établir le GIR auquel ils appartiennent. Ce test est axé sur de multiples activités ou variables discriminantes dont la cohérence, l’orientation, la toilette, l’habillage, l’alimentation, les transferts, les déplacements et la communication à distance.  Au bout de l’évaluation, l’observateur attribue 3 notes :

  • A si la personne arrive à faire une action tout seul
  • B si elle l’a fait partiellement ou incorrectement
  • C si elle n’arrive pas à la faire

C’est à partir de ces groupes que les prises en charge d’une personne qui a perdu son autonomie sont évaluées.

L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie ou APA est une subvention versée par le Conseil Départemental, destinée aux personnes âgées qui ont perdu partiellement ou en totalité leur autonomie. Elle concerne les seniors de plus de 60 ans qui ne sont plus en mesure de réaliser tout seul les actes essentiels de la vie qui peuvent bénéficier de cette allocation. Il faut que la personne du troisième âge, soit attachée à l’un des groupes 1 à 4 de l’AGGIR. Il faut également qu’elle réside soit en France, soit dans l’un des départements d’Outre-mer pour en bénéficier.
L’APA a pour principale quête de couvrir les dépenses liées aux diverses aides dont chaque personne âgée a besoin afin qu’elle puisse accomplir ses actes quotidiens comme se laver, se vêtir, manger ou se déplacer toute seul. Il est à noter qu’il existe deux types d’APA dont l’APA à domicile et l’APA en maison de retraite. Pour bénéficier de cette allocation, il faut adresser une demande au Conseil Départemental du domicile du senior concerné.

L’aide ménagère à domicile est attribuée aux personnes du troisième âge qui ont perdu leur autonomie mais qui ne bénéficient pas de l’APA. Elles doivent être GIR 5 ou 6. Plus précisément, ces personnes n’ont pas perdu en totalité leur autonomie, mais elles ont tout de même une difficulté à réaliser leurs tâches du quotidien. Elles ont donc besoin d’une aide-ménagère à domicile. Celle-ci aura comme principales fonctions de préparer à manger, de faire le ménage, d’entretenir le linge, voire d’aider la personne concernée à faire sa toilette. Certaines conditions sont à respecter pour bénéficier d’une aide-ménagère à domicile. Entre autres, le senior doit avoir des revenus mensuels moins de 801 € s’il vit seul et pas plus de 1 243 € s’il est en couple.
En principe, ce sont les plus de 65 ans qui peuvent bénéficier de cette aide, mais il est tout à fait possible d’en bénéficier pour une personne de 60 ans qui présente une inaptitude au travail reconnu. La caisse de retraite ou chaque département qui détermine le montant de l’aide-ménagère à domicile à verser.

Le portage de repas est accordé à toute personne du troisième âge qui n’est plus en mesure de préparer son propre repas ou qui ne peut plus faire ses courses pour des raisons de santé. Chaque senior concerné est en mesure de choisir entre un portage de repas à domicile ou rejoindre un foyer-restaurant de sa commune. Pour bénéficier d’un portage de repas, il faut que le senior ait au moins 65 ans sauf s’il est inapte à travailler. Dans ce cas, cette aide peut lui être accordée à 60 ans. Il faut également qu’il ait les mêmes revenus annuels que ceux qui sont en mesure de bénéficier d’une aide-ménagère à domicile. Le montant de la prise en charge du service de portage de repas est fixé par l’organisme. Pour faire une demande de portage de repas, il faut s’adresser au CCAS de la commune ou de la caisse de retraite la plus proche.

La prestation de compensation du handicap ou PCH est une aide attribuée aux personnes âgées qui ont perdu leur autonomie. Elle est donc accordé si les seniors en question sont devenus handicapés. Cette prestation est accordée aux seniors de 75 ans ou plus dont le handicap est apparu avant leurs 60 ans. La prestation de compensation du handicap a pour but d’aider les personnes âgées qui ont du mal à réaliser les actes quotidiens suite à leur handicap.
En fonction de quelques critères du senior, il se peut que le conseil départemental prenne en charge une partie ou la totalité des dépenses liées au handicap. Le pourcentage accordé par la PCH dépend de l’âge de la personne concernée, de son lieu de résidence ainsi que de ses besoins du quotidien. La prestation de compensation du handicap peut apporter diverses aides dont les aides pour l’aménagement de la résidence du senior, les aides techniques, les charges spécifiques voire les charges exceptionnelles de chaque senior handicapé qui a perdu son autonomie.

L’agence nationale de l’habitat connue sous le signe “Anah ” propose également une aide relative à l’aménagement de l’habitat d’une personne du troisième âge qui a perdu son autonomie. En effet, il se peut que la dépendance du senior demande un certain nombre d’aménagements du logement comme une installation de barres d’appui, du monte-escalier, de l’accès en fauteuil roulant dans certaines pièces de la maison, etc. C’est dans ce sens qu’il faut recourir à l’aide de l’Agence Nationale de l’habitat.
Il est toutefois à noter que cette subvention n’est pas accordée à une personne du troisième âge qui bénéficie déjà de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie ou “APA “. L’Anah peut ainsi alléger les dépenses sous conditions de ressources, entre 35 % et 50 % du montant des travaux de réaménagement. Par contre, le plafond de cette aide aux personnes dépendantes est fixé à 20 000 € hors taxe. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter un assurance dépendance comparatif tarifs. En plus, cette aide n’est disponible que si le projet est en mesure d’améliorer l’état du logement et la situation de la personne qui a perdu son autonomie.

Retour

Comparatif des Garanties Accidents de la vie (GAV)

Comparatif

Comparatif des Assurances dépendance pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Assurances Déces pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Conventions obsèques pour Seniors

Comparatif