Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Monte-escalier électrique : des aides pour son financement

Vous envisagez d’acquérir un monte-escalier électrique car vous éprouvez des difficultés pour monter et descendre des escalier ? Pour choisir un équipement de qualité pour un senior et qui vous correspond, il est normal que vous souhaitiez connaître le panel d’aides dédiées au financement de cet équipement. Faisons le point sur ces dernières.

Les organismes

Plusieurs organismes sont susceptibles de vous aider pour financer un monte-escalier électrique :

  • Si vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité, vous pouvez vous adresser à l’ALGI (Association d’aide pour l’adaptation du logement des personnes en situation de handicap). L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) ou le PACT-ARIM de votre département peuvent vous fournir des renseignements sur ce dispositif.
  • Différentes institutions implantées au sein des collectivités territoriales peuvent subventionner le matériel en fonction de vos ressources et de votre situation. Signalons que l’ANAH ainsi que votre caisse de retraite peuvent prendre en charge une grande partie du coût d’installation (jusqu’à 70%).
  • L’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), votre mutuelle, la Sécurité sociale, le Centre communal d’action sociale (CCAS), ainsi que la Maison départementale des personnes âgées (MDPH) prévoient également une prise en charge partielle de l’installation d’un tel équipement.

Un crédit d’impôt

En vertu de la Loi de finance rectificative pour l’année 2015, les personnes à mobilité réduite, y compris les seniors, peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 25% pour la réalisation de travaux d’aménagement de leur logement visant à favoriser leur autonomie. L’installation d’un monte-escalier électrique entre dans ce cadre.

Cet abattement d’impôt est accordé aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires, à condition que l’équipement soit installé au sein d’une résidence principale. Le montant des dépenses est toutefois plafonné à 5.000 euros pour une personne seule et à 10.000 euros pour un couple, pour une période de 5 ans consécutifs.

Pour profiter de cet avantage fiscal, il suffit de préciser sur la déclaration d’impôts le coût total des travaux et de joindre les pièces justificatives y afférentes.

Au cas où vous n’êtes pas imposable, vous recevrez un chèque correspondant à 25% du montant TTC de la facture de la part du Trésor public.

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, à part le fait que l’installation du dispositif doit être prévue dans votre résidence principale, il faut également que le monte-escalier électrique soit vendu et mis en place par une même entreprise.

La TVA réduite

L’administration prévoit  une TVA réduite de 5,5% pour l’achat d’un monte-escalier électrique, ce matériel entrant dans le cadre des travaux d’aménagement, de transformation et d’amélioration d’un habitat. Comme pour le crédit d’impôt, l’acquisition d’un escalier electrique doit être effectuée chez un professionnel apte à assurer lui-même l’installation.

Cette TVA à 5,5% ne s’applique pas aux nouvelles constructions. Elle n’est valable que pour les logements ayant plus de 2 ans et uniquement pour des travaux visant à améliorer les conditions de vie d’une personne ayant perdu son autonomie.

D’autres aides

Certains fabricants travaillent en partenariat avec des organismes de financement. Ils proposent des conditions attractives à leurs potentiels clients, comme :

  • Des conditions de crédit à des taux compétitifs,
  • Des facilités de paiement : un échelonnement gratuit et sans frais par exemple.

N’hésitez pas à prendre en compte tous les critères liés à ces aménagements quant à votre habitat.

Retour