Comparateur Dépendance Seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires a porte - Assurances dépendance - Assurance accidents de la vie et travaux pour Seniors

Les chutes et accidents des seniors

Les chutes ainsi que les accidents sont les principales causes de diverses complications graves voire de décès des seniors. Nombreuses sont les personnes âgées qui sont touchées par ces accidents. Mais quand surviennent fréquemment les chutes et accidents des seniors? Quelles sont les principales origines de ces problèmes et pourquoi sont-ils les plus concernés? Quelles peuvent être leurs conséquences ? Comment réagir en cas de chute d’un senior ? Qu’en est-il des assurances et aides seniors pour la prévention d’une chute ou d’un accident chez ces derniers.

Dans la majorité des cas, les chutes surviennent surtout dans les pièces de la maison les plus fréquentées par les personnes âgées notamment dans la cuisine. Mais elles peuvent également survenir dans les endroits à risque tels que les salles de bain ou les toilettes, les escaliers, etc. En effet, les personnes âgées qui sont touchées par des problèmes d’articulations ou musculaires sont souvent victimes d’accidents au moment où elles prennent l’escalier surtout lorsqu’elles descendent.

Plus l’âge augmente, plus les risques de chute et d’accident de la vie courante prennent de l’ampleur. En effet, avec l’âge, nombreux organismes ne fonctionnent plus convenablement. De plus, plusieurs maladies et troubles sont associées à la vieillesse. Cependant, tous ces problèmes de santé peuvent entraîner des chutes et des accidents d’un senior.
Nombreuses sont les principales causes d’une chute chez une personne du troisième âge, mais les plus fréquentes sont les troubles de l’équilibre et de marche secondaires à une maladie. En effet, les seniors sont souvent confrontés à une instabilité suite à un problème au niveau de leurs pieds ou une arthrose de leurs hanches ou au niveau de leurs genoux. Il existe d’ailleurs certaines maladies dont la maladie de parkinson, la maladie neurologique. Des troubles musculo squelettiques au niveau des membres inférieurs en font partie également. Les troubles cognitifs sont aussi sources de chute notamment si le senior souffre de la maladie d’Alzheimer.
Un accident d’un senior peut également venir d’un problème de vision. Effectivement, suite à une cataracte ou une presbytie, il se peut qu’il n’arrive plus à bien discerner ce qui l’entoure surtout lorsqu’il se déplace. Les problèmes de tension, en particulier l’hypotension orthostatique, font partie des origines les plus connues des chutes des seniors. Il y en a aussi ceux qui ont des accidents suite à une réduction de leur force musculaire. Celle-ci est due principalement à un faible indice de poids ou d’une masse musculaire réduite. Enfin, il existe des médicaments qui peuvent être à l’origine d’une chute d’un senior surtout les médicaments psychotropes, les médicaments cardio-vasculaires de même que les analgésiques.

En fonction de la gravité de l’accident, ses conséquences peuvent être plus ou moins importantes. Dans le moindre des cas, il peut entraîner des contusions ou des plaies. Mais la chute d’une personne du troisième âge peut aussi être à l’origine d’une luxation voire une fracture surtout au niveau des membres inférieurs dont la fracture du col du fémur. Cette dernière est très grave étant donné qu’elle pourrait conduire à une perte d’autonomie du senior concerné. Il se peut également qu’après une chute, la personne âgée n’arrive plus à se relever, ce qui pourrait avoir des conséquences physiques voire psychologiques très néfastes. Cela pourrait aussi être l’origine d’une phlébite ou une embolie pulmonaire. De plus, un accident du senior, surtout s’il a eu lieu dans un endroit froid, peut entraîner une hypothermie. Mais beaucoup plus grave encore, des études menées par des chercheurs en France ont démontré que les chutes et accidents de la vie courante ont été à l’origine de milliers de décès par année et les plus concernés ont plus de 65 ans. Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’agence Santé publique France l’a aussi affirmé. Beaucoup d’entre eux ont été victime d’une chute dont ils n’ont pas pu se remettre et à causer leur décès. Ces problèmes sont d’ailleurs les sources de décès des deux tiers des personnes du troisième âge.

Toute chute chez une personne du troisième âge doit toujours être prise au sérieux. En effet, même si elle parait à premier coup d’œil non grave, il se peut que la perception de la douleur soit modifiée petit à petit et pourrait compliquer la situation par la suite. Ainsi, il s’avère d’une importance capitale d’emmener le sujet consulté un médecin sans attendre. Si le senior n’a pas perdu conscience, il faut dans un premier temps lui demander où est ce qu’il a mal et il faut également vérifier s’il est blessé ou non. Il faut également lui demander s’il connaît la source de sa chute. Par contre, au cas où le senior se plaint d’avoir mal à l’un de ses membres, il est déconseillé de le forcer à se relever tout seul. L’idéal est même de ne pas le toucher mais d’appeler en urgence des équipes médicales pour l’aider.
A titre de remarque, il existe à présent des alarmes seniors permettant de demander rapidement de l’aide à des personnes compétentes. Il suffit ainsi d’appuyer sur un bouton pour les prévenir qu’un senior est en état d’alerte et une équipe de soin médicale se rendra directement et rapidement au lieu convenu.

Il existe actuellement des assurances seniors qui prennent en charge des chutes et accidents des personnes âgées. Plus exactement, la GAV ou Garantie des Accidents de la Vie offre une garantie minimale pour les personnes du troisième âge. Elle permet d’être indemnisée suite à un dommage corporel grave. Mis à part cela, la sécurité sociale ainsi qu’une large compagnie de mutuelles santé senior proposent également des remboursements des dépenses de santé d’un senior suite à un accident ou une modification de sa condition de vie après une chute. Par ailleurs, il y a aussi la caisse nationale d’assurance vieillesse qui prend en charge le financement des aménagements pour le maintien à domicile des personnes de plus de 65 ans.

Depuis quelques années, l’agence de Santé Publique a avancé un programme d’aide pour personnes âgées qui permet de mieux cerner les besoins en termes de préventions des seniors. Le principal objectif de ce programme est d’aider à prévenir les chutes et accidents de la vie courante de ses derniers. « Pour mieux vieillir » est très intéressant dans la mesure où il propose des services d’aménagement d’habitat afin de minimiser les risques d’accident à l’intérieur d’une résidence senior. En parallèle, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH propose également une aide pour senior en donnant toutes les informations techniques sur l’aménagement de l’habitation d’un senior. Cette agence propose également des subventions relatives à l’aménagement de la salle de bains, de barres d’appui et de tant d’autres sources de risque dans la maison d’un senior. Il y a également ceux qui offrent des accompagnements financiers comme les Pact Arim. ou la Fédération nationale de l’habitat et développement ou « H&D ».

Retour