Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Comment bien choisir son monte-escalier ?

La dépendance est l’incapacité pour une personne d’accomplir par elle-même les actes essentiels de la vie tels que faire sa toilette, s’habiller, manger, prendre ses médicaments, marcher, etc. En fait, subvenir à ses besoins fondamentaux doit se faire avec une aide extérieure, dans le cadre de la dépendance. Les causes de la perte de l’autonomie dont il est question ici sont : l’âge avancé qui entraîne la réduction de la mobilité et la fonction motrice, les maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer et le Parkinson ainsi que d’autres pathologies invalidantes. Le monte-escalier est un équipement indispensable pour les personnes à mobilité réduite. Il est utile pour qu’elles puissent se déplacer aisément dans une maison agencée sur plusieurs étages, sans requérir l’aide d’une tierce personne. Il existe de nombreux monte-escaliers qui peuvent correspondre plus ou moins à la configuration standard des différents types d’escalier et à l’architecture de la maison. Il faut toutefois bien choisir son monte-escalier en fonction de ses besoins.

Le monte-escalier est destiné à des personnes à mobilité réduite, c’est-à-dire des individus dont la capacité à se mouvoir et à se déplacer est limitée à cause d’une maladie, d’un handicap congénital ou suite à un accident invalidant. Cet équipement spécial permet de monter un escalier sans effort et en toute sécurité. Il permet donc à des personnes vulnérables physiquement de se déplacer sans aide dans la maison pour profiter de chaque pièce. Elles peuvent aisément rejoindre les étages inférieurs et supérieurs de leur maison, descendre prendre l’air ou lézarder au soleil dans le jardin. L’installation du monte-escalier permet également de réduire le risque de chute grave pour les personnes à la santé fragile. C’est le cas par exemple des seniors convalescents, ceux qui ont un problème de tension artérielle, etc. Le monte-escalier est un indispensable en cas d’urgence, pour porter un malade, pour grimper l’escalier quand on a un problème de santé subite comme le vertige, la fatigue, etc.

C’est naturel qu’à partir de 65 ans, les seniors perdent progressivement leur mobilité et leur autonomie. De cause à effet, chaque action du quotidien devient de plus en plus difficile pour les seniors, un véritable challenge. Marcher, se lever et surtout monter les escaliers requièrent des efforts, sinon des aides ou des dispositifs adéquats. Lorsque la mobilité est réduite, surtout que le senior doit monter ou descendre les escaliers, la solution la plus convenable est l’utilisation de monte-escalier. Le monte-escalier permet au senior à mobilité réduite de passer d’un étage à un autre, ainsi monter et/ou descendre les escaliers peut se faire sans aide d’autrui. Ainsi, il peut profiter librement d’un confort assuré chez lui, lui permettant également une santé psychologique et le ressenti d’indépendance et de liberté, bien qu’en partie seulement. C’est le plus grand avantage du monte-escalier. Sur le plan méthode d’utilisation du monte-escalier, il s’agit de réduire les risques de chute en inventant le monte-escalier comme un fauteuil avec accoudoirs qui glisse le long d’un rail. L’installation du monte-escalier n’est pas anodine, mais l’utilisation doit être obligatoirement la plus simple possible pour le senior. En tout cas, il est possible de choisir un équipement qui répond parfaitement aux besoins du senior qui va l’utiliser fréquemment durant toutes les journées. En résumé, un monte-escalier fournit des avantages, aussi bien pour le senior que pour toute la famille, à savoir : le senior peut rester chez lui le plus longtemps qu’il veut. La famille n’est pas obligée de déménager en évitant les gros travaux d’adaptation en faveur du senior ou des seniors qui retrouvent aisément leur autonomie, le confort est amélioré et l’esprit est tranquille à cause de la sécurité renforcée.

Acheter un monte-escalier n’est pas une chose aisée. Plusieurs points doivent inquiéter le propriétaire avant de faire son choix : le prix du monte-escalier, le coût total de son installation, quel monte-escalier choisir, l’adaptabilité de l’équipement, sa robustesse et sa longévité, etc. Voici les conseils pour vous aider à faire le choix.

Comparer les différentes offres des fabricants et installateurs

La première chose à faire est de demander un catalogue ainsi qu’un devis. Sollicitez différentes entreprises spécialisées. Renseignez-vous sur les caractéristiques essentielles d’un équipement de qualité, afin de faire votre choix. Déterminez si vous êtes en face d’une entreprise fiable ou non. La comparaison des devis et de modèle vous permet de choisir le meilleur rapport qualité/prix.

Vérifier le niveau de confort et de sécurité

Les monte-escaliers sont régis par des normes de sécurité obligatoires comme la ceinture de sécurité, le coupe-circuit, etc. Si un équipement ne remplit pas ces conditions, il n’a pas de raison d’être présent sur le marché. Il vous faut par la suite opter pour des atouts supplémentaires comme la détection d’obstacle, le confort et la qualité du siège, la vitesse réglable.

Choisir celui qui est adapté à votre escalier

Il est évident que tous les modèles de monte-escalier ne s’adaptent pas à tous les types d’escaliers. Il faut quand même le préciser car il se peut que vous sélectionniez un prototype qui ne peut être intégré à votre domicile. Le mieux serait donc de faire venir un technicien pour évaluer de visu la faisabilité de votre projet.

Le prix

La visite sur terrain par un installateur permet d’éviter des surprises puisque la configuration de la pièce, sa longueur, le modèle choisi influent sur les travaux à faire. De plus, cette connaissance des détails a un impact sur le prix. Certaines entreprises d’installation demandent uniquement une photo de l’escalier. Il est à noter que le prix d’un monte-escalier varie entre 3 500 € à plus de 15 000 €.

La garantie

C’est un point important pout tout type de travaux ou d’aménagement dans une maison. La garantie de base couvre les défauts de fabrication et elle consiste à réparer ou à remplacer les pièces défectueuses. L’idéal est d’obtenir une garantie décennale, pendant dix ans, qui consiste à des entretiens annuels pour s’assurer de la fiabilité et du niveau de sécurité de l’installation.

Il existe un large type de monte-escaliers qui répondent à des besoins spécifiques. En voici les plus répandus :

Le monte-escalier électrique

Il s’agit de rails fixés le long des marches sur lesquels se déplace un siège élévateur. Il est facile à monter et il s’adapte à un escalier tournant et un escalier droit. L’utilisateur dispose d’une télécommande pour rappeler le siège à son niveau et le piloter. Il peut également guider le siège avec les boutons se trouvant sur l’accoudoir. Ce modèle fonctionne avec une batterie, cela permet notamment d’éviter les accidents avec les câbles électriques.

La plateforme monte-escalier

C’est une plateforme destinée à accueillir un fauteuil roulant. Ainsi, l’utilisateur peut s’installer directement par-dessus avec son fauteuil. Pour éviter tout risque de chute ou de glissement, un système de barre de sécurité ou de porte se referme pour contenir la personne pendant le déplacement de l’appareil.

La plateforme élévatrice

Il s’agit d’un plateau qui monte et descend verticalement à la manière d’un ascenseur. La personne à mobilité réduite s’installe à l’intérieur avec son fauteuil pour monter directement à un ou plusieurs étages en dessus, ou inversement pour descendre d’un ou plusieurs paliers. Son installation demande des travaux importants.

Le diable monte-escalier

Le diable monte-escalier fait partie des matériels pour transporter des charges lourdes. Il en existe une version qui permet à une personne d’aider une autre à mobilité réduite de monter un des marches sans efforts. Il peut être électrique ou manuel. Il convient aussi de noter qu’il est transportable partout.

Le fauteuil roulant monte-escalier

Il s’agit d’un fauteuil roulant électrique équipé de chenilles permettant à celui qui l’utilise de monter ou descendre des escaliers avec une pente jusqu’à 65°. Il est maniable, sécurisé et tout à fait autonome.

L’achat d’un monte-escalier permet d’aider les personnes partiellement ou totalement dépendantes dues à leur âge ou à une pathologie handicapante. Ainsi, la souscription à un contrat de prévoyance dépendance permet d’obtenir le capital pour financer de telle installation le moment venu. L’Agence nationale de l’habitat propose également des subventions qui finance jusqu’à 50 % des travaux d’adaptation du logement, et ce sous conditions de ressources. Enfin, les caisses d’assurances retraite proposent également des dispositifs pour réduire le coût d’un monte-escalier. Aussi bien les propriétaires que les locataires peuvent bénéficier d’un abattement d’impôt. La seule et unique condition réside dans le fait que l’équipement doit être dédié à une résidence principale. Il est aussi à noter que le seuil du montant des dépenses se limite à 5 000 € pour une personne seule. Afin de profiter de cet avantage fiscal, il faut préciser le coût total des travaux sur la déclaration d’impôts. Il faut aussi joindre les pièces justificatives complémentaires.

Retour