Comparateur Dépendance Seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires a porte - Assurances dépendance - Assurance accidents de la vie et travaux pour Seniors

Accessibilité  : Réaménagement des pièces d’eau

Chaque foyer qui désire maintenir à domicile une personne dépendante doit faire le nécessaire pour que cette personne puisse vivre en toute sécurité et reçoive le confort et le soin nécessaire à son état de santé. Aider l’individu concerné à être beaucoup plus autonome lui est bénéfique. Cela est aussi bénéfique pour sa famille car la dépendance peut demander beaucoup d’effort (temps, attention, etc.). Les salles de bain ainsi que les toilettes sont des pièces dangereuses pour toute personne âgée en cas de chutes. Il s’avère ainsi judicieux de penser à un réaménagement de ces pièces afin de limiter les risques qui pourraient avoir des conséquences néfastes sur la santé d’un senior. Pour ce faire, il est important d’anticiper des adaptations simples mais d’une importance capitale. Comment y procéder et quelles aides financent ces travaux? les paragraphes suivants d’amples informations à ces propos.

Garantir au mieux la sécurité d’un senior est crucial surtout s’il se trouve être à mobilité réduite. Afin qu’il puisse retrouver tant que possible son autonomie et qu’il puisse vivre avec aisance dans son propre domicile, il s’avère ainsi important d’adapter les pièces à son état de santé. Les pièces d’eau sont celles qui nécessitent le plus de réaménagements. En effet, ce sont les pièces qui comportent le plus de risques d’accidents dans une maison vu qu’elles sont source de glissade qui pourrait être dangereux voire fatal.
Plus une personne prend un certain âge, plus ses capacités motrices tendent à réduire. Par conséquent, des accidents domestiques peuvent survenir à tout moment surtout lorsqu’elle se trouve dans une pièce où elle est amenée à réaliser des gestes un peu difficiles. Ces gestes peuvent induire à des maux de dos ou de jambes. D’ailleurs, que ce soit la toilette, la salle de bain ou la cuisine, parfois ces pièces sont dotées de sols glissants et durs qui pourraient accentuer le risque de chute. De plus, l’accès à une baignoire peut être difficile pour un senior qui souffre de douleurs articulaires ou d’un manque d’équilibre. Dans ces cas, il est incontestable de réaménager ces pièces pour assurer la sécurité.

Pour ce qui est de la salle de bain, il serait préférable de changer la baignoire en une douche de plain-pied. En effet, elle s’adapte aux besoins des personnes du troisième âge. D’ailleurs, recourir à un siège ergonomique repliable est aussi conseillé. Il devrait être installé à l’intérieur afin de permettre à un senior de s’asseoir sans aucune difficulté durant la toilette. Pour ce qui est des portes de toutes les pièces d’eau, il faut qu’elles puissent s’ouvrir largement afin de faciliter l’accès. L’idéal est qu’elles s’ouvrent de l’extérieur. Cette ouverture permettra non seulement de garder plus d’espace à l’intérieur de la pièce mais également de faciliter le secours en cas d’éventuelle chute d’un senior dans cette pièce. Mais réaménager la porte et changer la baignoire ne sont pas suffisant pour assurer la sécurité d’une personne âgée dans les pièces d’eau. Plus exactement, il faut aussi penser à adapter le sol et à d’autres accessoires indispensables !
Il s’avère d’une importance capitale de se prémunir d’un sol glissant. Pour cela, il faut ajouter des bandes adhésives antidérapantes ou encore des tapis antidérapants. A part les antidérapants, il faut aussi installer des barres murales notamment à tous les endroits stratégiques comme à côté de la douche. Elles sont utiles afin d’aider les plus de 65 ans à avoir un appui lorsqu’ils veulent se relever ou se déplacer facilement.
Concernant les toilettes, elles sont utilisées à plusieurs reprises jour et nuit par un senior. De ce fait, il est important d’en faciliter l’utilisation. Ainsi, il faut penser à un WC adapté afin que le senior puisse s’asseoir et se relever facilement. L’une des solutions possibles est alors d’opter pour un WC suspendu et plus haut. Mais aussi, le WC japonais est plus avantageux dans la mesure où il permet de bénéficier d’un nettoyage automatique de la partie intime du concerné. En outre, un rehausseur de WC peut également fournir plus de confort et de sécurité pour une personne âgée. Pour ceux qui n’ont pas le moyen de réaménager cette pièce, il est aussi possible d’opter pour une chaise percée ou chaise de toilette qui peut être placée à n’importe quel endroit de la maison.

La salle de bain est la pièce qui nécessite le plus d’investissement en termes de réaménagement. En effet, les travaux peuvent être importants et coûteux surtout s’il s’agit d’une habitation ancienne et un peu vétuste. A titre indicatif, le prix d’un réaménagement complet d’une salle de bain peut couter à partir de 3 000 € jusqu’à 10 000 € pour l’installation d’une baignoire à porte. Par contre, pour une douche de plain-pied, il faut au moins compter 2 000 €. Toutefois, en cas d’importants travaux, cela peut aller jusqu’à 8 000 €. Quant à un tapis antidérapant, il coûte entre 15 et 40 € et la barre murale est de 30 € à 400 €. Selon son modèle, un WC suspendu coûte entre 100 et 1 800 € tandis qu’un WC japonais vaut entre 500 et 8 000 €. Un rehausseur de WC coûte entre 30 et 100 €.
Il est toutefois à noter qu’afin d’alléger les dépenses de réaménagement des pièces d’eau dans la maison d’senior, il est possible de recourir à certaines aides. Il faut ainsi connaître les associations qui offrent des aides de financement qui conviennent aux travaux nécessaires pour la sécurité d’une personne âgée à l’intérieur de son propre domicile.

Obtenir une aide financière pour réaménager une pièce d’eau d’une habitation senior est tout à fait possible. Il faut ainsi faire une demande auprès de l’APA. L’allocation personnalisée d’autonomie finance les services et travaux qui permettent à une personne âgée de vivre dans l’aisance et le plus longtemps possible dans son propre domicile. Seulement, afin d’en bénéficier, il y a certaines conditions à remplir. Entre autres, il faut que le demandeur ait au moins 60 ans et que le degré de sa dépendance corresponde à la grille GIR 1 à 4. Il est cependant à noter que le coût d’aide est variable d’un senior à un autre. En effet, seul un travailleur médico-social est en mesure de décider et d’évaluer les besoins et d’établir par la suite un plan d’aide qui convient le mieux à la personne dépendante. A titre de remarque, cette aide peut être cumulée avec les soins infirmiers de la Sécurité sociale. Par contre, elle n’est pas cumulable avec l’aide-ménagère à domicile du département.
A part l’allocation personnalisée d’autonomie, l’ANAH peut également financer des travaux de réaménagement d’une pièce d’eau. Cet organisme a comme principale quête d’inciter les propriétaires d’une maison à réaliser des travaux d’amélioration du domicile d’une personne du troisième âge. Afin de contribuer aux travaux, il accorde des aides financières à ceux qui disposent de revenus modestes. Il peut notamment financer le réaménagement de la salle de bain en installant une douche de plain-pied pour remplacer une baignoire. Comme toute autre aide, il faut aussi respecter certains critères afin de pouvoir bénéficier de cette allocation. Parmi les conditions, il faut avoir un logement de plus de 15 ans à la date à laquelle est acceptée la demande d’aide.

Retour