Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Comment éviter l’encombrement d’un monte-escalier ?

L’installation d’un monte-escalier permet de disposer d’un équipement permettant aux personnes à mobilité réduite de gagner en confort tout en évitant le risque d’accident dans les escaliers. Pour optimiser la sécurité de tous, cet appareil doit être équipé de différentes fonctionnalités de confort et de sécurité qui peuvent plus ou moins prendre de place dans l’escalier. Dans cet article, nous allons voir les critères à tenir compte dans la sélection d’un appareil fiable offrant le moins d’encombrent possible pour son habitat.

Pour ceux qui souhaitent acquérir ce dispositif suite à une dégradation de santé, difficultés liés à l’âge etc, ils doivent d’abord savoir que cet appareil est composé de trois éléments :

  • Le siège (le fauteuil avec les accoudoirs et le repose-pied). L’encombrement du siège varie entre 20 cm à 45 cm selon la marque et la capacité de charge.
  • le bloc moteur qui permet de faire fonctionner l’appareil (le bloc moteur est alimenté par deux batteries)
  • le rail (qui peut être simple ou double – l’appareil glisse le long du rail à vitesse réduite lorsqu’on appuie sur le bouton de l’accoudoir ou sur la télécommande). Le rail peut prendre une place entre 17 à 20 cm. Il peut être fixé sur les marches de l’escalier ou sur le mur s’il s’agit d’un escalier en marbre.

Par ailleurs, l’implantation d’un monte-escalier droit nécessite une largeur d’escalier de 63 cm au minimum pour un monte-escalier droit contre 70 cm environ pour un monte-escalier tournant ou courbe. La largeur nécessaire dépend aussi de la morphologie de l’utilisateur car s’il est en surpoids, il faut un appareil ayant une capacité de charge élevé et donc plus encombrant. Le fauteuil élévateur effectue son trajet le long du rail (simple ou double) lorsqu’on appuie sur le bouton et s’arrête à la fin du trajet en bas ou en haut de l’escalier.

Pour ne pas gêner le passage des autres occupants de la maison qui ne souhaitent pas utiliser le monte-escalier, les fabricants de cet appareil proposent les fonctionnalités suivantes :

  • assise, accoudoirs et repose-pied repliables : ces options permettent à l’appareil de prendre moins place dans les escaliers. Ce système peut être installé même sur les escaliers très étroits. Le petit bémol avec cette fonctionnalité, c’est que l’appareil pourrait offrir moins de confort qu’un modèle non escamotable même s’il ne s’impose pas sur l’espace. Par contre, il est tout aussi fiable en fonction du fabricant.
  • le rail rétractable : cette fonctionnalité permet d’utiliser l’appareil en fonction de son besoin et de le rétracter en cas de non-utilisation. Cette option peut se trouver sur certaines marques de monte-escaliers droits. En retirant le rail, on gagne de place dans les escaliers et du coup, les occupants de la maison ne risquent plus de trébucher à cause du rail de l’appareil s’ils n’en sont habitués.
  • l’utilisation d’un monorail fin mais plus résistant : les monte-escaliers de l’ancienne génération sont équipés des rails gros et encombrants pour constituer un gage de sécurité à l’utilisateur. En réduisant le diamètre de rail tout en utilisant des matériaux plus résistants, les concepteurs de cet appareil ont pu réduire son encombrant tout en garantissant le confort de l’utilisateur.

Lors du choix de cet appareil, il faut tenir compte de la capacité physique de la personne qui va l’utiliser, de son morphologie, de la configuration de son escalier…
Pour trouver la solution personnalisée et adaptée à ses besoins, il suffit de remplir le formulaire de demande de devis monte-escaliers sur ce site. Cette démarche est gratuite. Il faut seulement être précis sur les caractéristiques du monte-escalier dont on a besoin ainsi que son budget. On peut obtenir les meilleurs devis de sa région sous 24 H.

Retour