Comparateur Dépendance Seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires a porte - Assurances dépendance - Assurance accidents de la vie et travaux pour Seniors

Souscrire une assurance vie décès invalidité dépendance senior après 60 ans

L’âge avancé est souvent synonyme de santé plus fragile entraînant la hausse de dépenses santé. Outre l’augmentation des besoins en optique, dentaire, les consultations médicales pour le traitement d’éventuelles affections à longue durée et les besoins en médecine douce, le senior prévoyant ne peut aussi s’empêcher de penser à des accidents qui pourraient arriver comme sa perte d’autonomie, ou sa disparition subite. Pour garantir la sécurité financière à sa famille et à ses proches, les plus vigilants choisissent ainsi de préparer leur départ en souscrivant à un contrat obsèques. D’autres sont plutôt adeptes d’une assurance garantie accidents de vie ou assurance dépendance. La première garantit une prise en charge des dommages corporels en cas d’événements accidentels comme la brûlure, l’intoxication alimentaire… tandis que le contrat dépendance propose une indemnisation sous forme de rente mensuelle en cas de perte d’autonomie physique ou psychique de l’assuré. D’autres seniors préfèrent également souscrire à un contrat décès invalidité qui leur garantit la prise en charge lors d’un décès ou d’un état de dépendance. Tour d’horizon sur le fonctionnement et l’utilité de toutes ces assurances.

Ce dispositif proposé par les compagnies d’assurances, les mutuelles, les établissements bancaires ou les courtiers permet d’appréhender l’organisation de ses funérailles le moment venu. Cette convention permet à l’assuré d’offrir une aide financière à ses proches tout en leur évitant l’embarras causé par le financement des obsèques. Il vise ainsi à soulager ses siens des dépenses pécuniaires lourdes à assumer lors de cet événement douloureux. Ce type d’assurance engage au moins trois intervenants :

  • le souscripteur ou l’assuré qui désigne le bénéficiaire d’un capital décès pour payer les obsèques.
  • le bénéficiaire qui peut être le conjoint, les ayants droit de l’assuré, ou la société de pompes funèbres.
  • l’assureur qui s’engage à transmettre le capital décès au bénéficiaire après la disparition de l’assuré.

L’assurance obsèques funérailles peut se présenter sous deux formes : un contrat en capital où le souscripteur se constitue un capital que l’assureur verse au bénéficiaire en cas de décès ou un contrat en prestations qui permet à l’assuré de déterminer les détails pratiques sur le déroulement de ses funérailles (le choix du cercueil, la cérémonie, l’enterrement, l’incinération etc.)
L’adhésion à cette assurance offre quelques avantages :

  • elle permet d’aider les proches de la personne décédée dans les dépenses liées aux funérailles.
  • elle garantit aussi le respect des dernières volontés de l’assuré car l’opérateur de pompes funèbres mandaté aurait à appliquer scrupuleusement à la lettre le contenu de la convention dans le cas d’un contrat obsèques en prestations.
  • le capital accumulé dans ce contrat bénéficie d’une exonération de droits de succession.

En contrepartie de cette couverture, la personne qui souscrit à cette formule de prévoyance s’engage à cotiser par mois, par trimestre, en une seule fois ou à vie un certain montant. La cotisation viagère convient davantage aux seniors d’un âge avancé. Lors de la souscription, l’assurance peut proposer par exemple un premier versement de 150 euros. Au fil des ans, le capital du souscripteur pourrait monter jusqu’à 15 000 euros voire plus. En général, l’âge moyen des souscripteurs à cette assurance obsèques funérailles se situe dans les 55 ans et l’âge limite à 75 ans. Concernant le versement du capital, les bénéficiaires l’encaisseront dans 2 ou 3 jours après la déclaration du décès.
Bon à savoir : il convient de noter que le devis d’obsèques est assez élevé notamment en région parisienne. A Paris, on peut retrouver une société de pompes funèbres qui propose cette prestation à plus de 6000 euro. Dans les autres régions, le coût moyen est estimé à 3500 euros.
Le souscripteur a le droit de changer de bénéficiaire ou de société de pompes funèbres, d’apporter de modifications aux prestations, d’augmenter ou de réduire le montant du capital souscrit.
Lors de la souscription à cette formule, il est conseillé au senior de comparer les tarifs et les services. Il faut aussi bien vérifier le délai de carence. Il s’agit de la durée pendant laquelle la couverture décès ne s’applique pas. Celle-ci est de 9 à 2 ans environ selon la compagnie assureur. La plupart des contrats excluent aussi le cas de suicide dans la première année de souscription.

Ce contrat offre une indemnisation en cas des accidents de la vie quotidienne. La prise en charge ne tient pas compte de la responsabilité du souscripteur dans cet accident mais du taux de l’incapacité de la personne accidentée et des cas d’exclusions. En règle générale, l’intervention de l’assureur s’effectue lorsqu’il y a des séquelles physiques importantes. Par exemple, l’invalidité de la victime est à 30 % ; un taux équivalant à la perte d’un bras. Mais certaines compagnies d’assurances proposent également un seuil de 5 ou 10 %, un taux équivalant à la perte d’un doigt. La couverture de cette assurance garantie des accidents de vie (GAV) peut s’étendre sur la famille de l’assuré ou ne concerner que lui seul. Les risques pris en charge concernent :

  • les accidents à domicile comme la brûlure, la blessure grave lors d’un bricolage, d’un jardinage, chute de vélo, glissement sur un carrelage mouillé ou chute lors d’un voyage provoquant des séquelles.
  • Le contrat indemnise également les accidents médicaux résultant d’un mauvais diagnostic, ou d’une opération chirurgicale ratée ainsi que les blessures suite à une agression, une infraction ou une catastrophe naturelle.

Les garanties exclues sont les accidents de la route et ceux provenant de la pratique d’un sport et de l’activité professionnelle. Elles couvrent aussi les accidents qui se sont passés en UE et Suisse. Pour le reste du monde, la couverture est applicable si le séjour dure au moins 3 mois. La plupart des compagnies d’assurance proposent également une assistance immédiate en cas d’accident lors d’un déplacement, une prise en charge de l’aide-ménagère etc
Les compagnies proposant cette formule imposent un âge limite de souscription de 65 ans. Le plafond d’indemnisation se situe à 1 million d’euros par victime avec un versement en capital ou en rente. La souscription est accessible à partir de 70 à 200 euros par an en fonction des garanties et de l’établissement distributeur. La cotisation pour un contrat ayant un taux inférieur à 30 % est évidemment plus onéreuse. Un médecin expert évalue d’ailleurs le degré de handicap de la victime après les soins et une fois que la santé du blessé est stabilisée. Les conséquences durables d’un accident entraînant l’invalidité à vie ou l’impossibilité de faire les actes courants de la vie comme se laver, s’habiller, se déplacer etc. sont susceptibles de bénéficier d’une indemnisation plus généreuse.
Les seniors qui souffrent d’une santé fragile ont intérêt à souscrire à cette assurance afin de bénéficier l’indemnisation des souffrances subies lors d’une chute entraînant des séquelles graves.
Remarques : avant de choisir ce label GAV ; il est important pour le senior de faire une mise en concurrence des tarifs appliqués et du taux d’incapacité proposé par les nombreuses sociétés distributrices de cette assurance. En effet, nombreux sont les assureurs proposant cette formule, citons entre autres Generali, Swisslife, Amaguiz, Gmf etc. Chacun propose leur formule de couverture en fonction d’un certain taux de capacité, un montant d’indemnisation maximale (celui-ci peut excéder 1 million d’euros chez certains assureurs). Les risques couverts et l’âge limite de souscription diffèrent aussi d’un assureur à un autre.

La souscription à un prêt n’est pas uniquement réservée aux personnes jeunes. Des seniors à la cinquantaine, ou soixantaine, peuvent également contracter un prêt immobilier ou crédit à la consommation. Les établissements bancaires imposent souvent l’adhésion à cette solution de prévoyance lors d’une demande de crédit immobilier. La souscription à cette assurance décès invalidité permet à l’emprunteur de s’assurer que son prêt immobilier est remboursé s’il venait à mourir ou s’il se trouve dans une invalidité permanente totale. A sa mort, la garantie décès indemnise la banque prêteuse en fonction du capital restant dû et de la quotité convenue dans le contrat d’assurances. Cette convention peut aussi couvrir les autres dettes non remboursées comme les prêts à la consommation, le droit de succession, l’impôt sur le revenu etc. Le coût de cette assurance s’échelonne entre 0,20 à 3,5 du montant du capital emprunté en fonction de l’âge de l’assuré.
Mais un senior âgé peut également s’adhérer à cette formule s’il souhaite donner un capital à ses proches en cas de décès. Cette assurance lui permet aussi de percevoir des indemnités en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Pour une invalidité entre 33 et 66 % ; l’assureur garantit une indemnisation proportionnelle au préjudice subi. Pour une invalidité au-dessus de 66 % ; l’assuré peut avoir la certitude de toucher une indemnisation intégrale. La garantie est activée au-delà d’un délai de carence de 12 mois en général. Mais s’il s’agit d’une invalidité suite à un accident directe, le délai de stage ne s’applique pas. Certaines formules offrent également en plus du capital la possibilité de toucher une rente éducation pour les enfants de l’assuré ou une rente pour le conjoint en cas de disparition de l’assuré. Grâce à cette aide, les bénéficiaires peuvent maintenir leur niveau de vie et éviter en même temps la vente du bien immobilier, dans le cas d’un prêt immobilier.
Par ailleurs, l’assurance décès invalidité que le senior a souscrite à 50 ans peut être utilisée plus tard dans le cadre d’un prêt immobilier. Ainsi, même si les établissements bancaires font preuve de plus de réticence à accorder un prêt à un senior de 60 ans, s’il a fait une souscription à cette assurance des années auparavant, il lui est possible de l’utiliser dans la demande de financement immobilier.
Remarques : l’âge limite à la souscription varie entre 60 à 70 ans. Pour le senior qui souhaite souscrire à cette formule de prévoyance, il est recommandé de faire la comparaison de diverses offres d’assurance décès invalidité des assureurs afin de bénéficier du meilleur rapport tarif/garanties. A noter également que la société assureuse demande souvent des examens médicaux comme la prise de sang, le test de l’urine, le rapport médical etc. pour bien apprécier la justesse des risques à couvrir.

Cette solution de prévoyance propose aux seniors un versement d’une rente mensuelle à vie en cas de perte d’autonomie en contrepartie d’une cotisation régulière. Lorsque l’assuré n’est plus capable de faire les gestes courants au quotidien comme se déplacer, se laver, s’habiller etc. l’assureur lui versera cette rente. Cette aide lui sera utile dans l’aménagement de son domicile et dans le paiement de l’auxiliaire de vie ou de l’aidant. Il lui sera aussi d’un précieux secours s’il décide d’aller en établissement spécialisé. Le niveau de la rente à la souscription oscille entre 300 euros à 4000 euros pour un état de perte d’autonomie totale. Dans le cas d’une dépendance partielle, la réduction de la rente se fait à la moitié. Le fonctionnement de l’assurance dépendance est simple : le souscripteur cotise chaque mois jusqu’à la survenue d’un cas de perte d’autonomie reconnue par l’assureur. S’il arrête de cotiser, la couverture n’est plus activée. Cependant, certains assureurs proposent une garantie réduite après 10 ans de cotisation si l’assuré arrête de cotiser. Le montant obtenu n’est pas imposable.
Le coût de la souscription à cette solution prévoyance dépend de trois facteurs : l’assureur tient compte de l’âge du souscripteur, du montant de rente garanti et du niveau de couverture (perte d’autonomie totale ou partielle). Le coût est ainsi plus élevé pour une personne avancée en âge car il aurait besoin d’une prise en charge plus étendue. Les assureurs ont aussi le droit d’augmenter le montant de la cotisation si l’état de santé de la personne le justifie. Les prélèvements annuels varient entre 300 à 1200 euros selon l’âge du souscripteur et le type de couverture.
Par ailleurs, les personnes qui souscrivent dès 40 ans à l’assurance dépendance peuvent jouir des cotisations fixes pendant la durée du contrat. Cela est compréhensible car d’ordinaire les seniors décident de faire la souscription vers la soixantaine. Mais il ne faut pas oublier que les assureurs imposent aussi un âge limite d’adhésion fixé à 75 ans. Certains peuvent proposer 80 ans. Pour les seniors avancés en âge, ils doivent se préparer à de lourds formalités d’adhésion. Cela permet à la compagnie d’assurance de s’assurer si le souscripteur ne risque pas l’état de dépendance dans quelques mois ou années.
Les pièges à éviter dans ce contrat sont le long délai de carence suivi du délai de franchise ainsi que la clause indiquant que l’état de santé de la victime doit être « consolidé ». Le délai de carence est la durée pendant laquelle l’assuré n’est pas remboursé. Celui-ci varie de 1 à 3 ans. Le délai de franchise quant à lui, est le temps écoulé jusqu’au versement de la rente après la perte d’autonomie justifiée. Privilégiez les contrats qui proposent le délai moins long.
Remarques : il est bon de faire une comparaison des différents contrats sur le marché au lieu de souscrire au premier contrat venu. La mise en concurrence d’au moins 3 contrats permet de trouver une proposition présentant un rapport tarif/garanties acceptable. Après la souscription à une assurance santé senior, il ne faut pas aussi oublier d’informer ses bénéficiaires. Notons enfin que ce contrat propose également des services d’aides lors de ces aléas de la vie.

Retour

Comparatif des Garanties Accidents de la vie (GAV)

Comparatif

Comparatif des Assurances pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Assurances Déces pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Conventions obsèques pour Seniors

Comparatif