Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Comment évaluer le coût d’un prix de cercueil ?

La législation impose la mise en cercueil du corps d’un défunt ainsi qu’une opération d’inhumation ou de crémation. Cette obligation résulte notamment d’une nécessité hygiénique et des contraintes de la santé publique et de l’environnement. Le cercueil peut être fabriqué en bois comme le peuplier, le chêne, le sapin, l’acajou, ou en contreplaqué et même en carton. Son prix varie en fonction du matériau utilisé dans sa fabrication, de sa taille, le travail des matières, ses finitions et personnalisation (ornements).

La mise en cercueil pour le transport de la dépouille est une prestation obligatoire dans la loi française. La législation ne tient pas compte du fait que le défunt soit inhumé ou incinéré. L’arrêté du 20 décembre 2018 et l’article R. 2213-25 du Code général des collectivités territoriales définissent l’ensemble des règlements concernant le cercueil. La dépouille doit être placée dans un cercueil avec quatre poignées munies d’une cuvette étanche, résistante et biodégradable si elle sera inhumée, et combustible si elle sera incinérée. Ces caractéristiques mettent fin à l’utilisation des cercueils en bois et ont favorisé les modèles en carton. Ceux-ci sont fabriqués à partir de papier recyclé d’Alsace. La loi n’impose plus l’obligation sur l’épaisseur du cercueil (18 ou 22 cm).

Le prix de départ des cercueils traditionnels en bois environne 600 euros mais le prix des modèles luxueux peut atteindre 8 000 euros. Le coût moyen d’un modèle standard avec 4 poignées tourne autour de 1500 euros. Le prix d’un cercueil en carton quant à lui s’échelonne entre 200 euros à 800 euros pour le modèle haut de gamme. Le prix moyen se situe autour de 300 euros. Les cercueils vendus sur le marché se déclinent en plusieurs formes, modèles et personnalisations.

Il existe différents types de cercueils sur le marché : le modèle « parisien », « tombeau », « lyonnais », « coffre » etc.

  • le cercueil « parisien » : généralement en bois, ce cercueil au style classique est reconnaissable par son épaulement et ses 6 côtés verticaux. Il est dotéi d’un couvercle plat où est apposée la plaque d’identité contenant le nom, le prénom et la date du décès du défunt.
  • le cercueil « tombeau » : c’est le cercueil traditionnel avec un couvercle surélevé comme un tombeau
  • le « lyonnais » : c’est un cercueil de forme trapézoïdale avec couvercle rehaussé.
  • le « coffre » : est un modèle imposant avec un couvercle qui s’ouvre en deux

La fabrication d’un cercueil en bois passe par plusieurs étapes : le traitement du bois, le découpage, l’assemblage, le vernissage et la finition avec la pose des garnitures. Le chêne et le bois lourd sont plus coûteux que le pin, le sapin ou le hêtre.

Les dépenses nécessaires à un enterrement ou incinération sont nombreuses. Pour le cercueil, il faut ajouter la plaque d’identité obligatoire qui coûte dans les 25 euros. Le capiton est facultatif mais le cercueil en zinc est une obligation s’il s’agit d’une mort suite à une maladie dangereuse ou contagieuse ou d’un transport vers l’étranger.

Pour pouvoir s’assurer de l’accomplissement de ses dernières volontés sans ruiner ses proches, il est conseillé de souscrire à une assurance obsèques. Cette solution de prévoyance permet aussi de personnaliser ses funérailles tout en évitant les contraintes organisationnelles à ses proches. Le coût d’un contrat obsèques en prestations personnalisées n’est pas forcément cher. Le comparateur « assurance obsèques » gratuit et sans engagement sur ce site permet d’obtenir en quelques clics les meilleurs devis des assureurs, des courtiers ou des banques proposant cette assurance.

Le cercueil fait partie des accessoires funéraires classiques. En effet, dans la majorité des cas, les personnes choisissent une inhumation. Cela nécessite un cercueil de qualité et esthétique pour les derniers hommages. Voici notamment quelques conseils pour choisir ce genre d’accessoire.

Quelle coupe ?
Le cercueil se décline en plusieurs coupes. Vous avez notamment le modèle lyonnais qui est en forme de pente. Vous avez aussi le cercueil parisien qui est plat. Sinon, vous avez le modèle américain qui est le summum du chic. Il se présente avec un couvercle en deux capots et dispose de coussins à l’intérieur.

Le prix
En moyenne, le cercueil coûte entre 500 et 3 000 euros. Tout dépend évidemment du style, mais aussi du type de bois utilisé pour sa fabrication. Les plus chers sont ceux en bois d’acajou. Ils sont élégants et ultrarésistants. Pour ce type d’accessoire, vous pouvez avoir à débourser jusqu’à 8 000 euros. Plus le cercueil est travaillé, plus il vous coûtera cher. Les motifs et les finitions sur les modèles nécessitent, en effet, un travail plus en minutie. Si vous souhaitez donc personnaliser votre cercueil avec des poignées bien précises, des emblèmes religieux ou des plaques, vous allez débourser quelques centaines d’euros supplémentaires.

La taille
Vous devez enfin choisir votre cercueil en fonction de la taille. Le modèle standard fera dans les 1.85 m de long par 65 cm de large pour 100 kg. C’est un modèle adapté à la majorité des défunts. Néanmoins, si vous pensez dépasser cette taille, vous pouvez toujours passer commande auprès des entreprises de pompes funèbres.

Retour

Comparatif des Garanties Accidents de la vie (GAV)

Comparatif

Comparatif des Assurances dépendance pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Assurances Déces pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Conventions obsèques pour Seniors

Comparatif