Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

De quelles aides peut-on bénéficier pour les frais d’obsèques ?

Le coût des funérailles pourrait peser aux proches si le défunt n’a pas pensé à souscrire à une assurance obsèques lors de son vivant ou s’il est dépourvu de moyens financiers suffisants. En effet, le prix des obsèques est compris en moyenne entre 3 300 euros à 3 600 euros selon qu’il s’agit d’une crémation ou d’une inhumation. Heureusement qu’il existe différentes aides pour les frais d’obsèques pour aider les personnes démunies financièrement. Il convient de se renseigner car ces aides ne sont octroyées qu’avec l’initiative du demandeur. Zoom sur ces aides.

L’assurance maladie débloque le capital décès lors du décès d’un assuré. Ce montant vise à compenser la perte de ressources que la personne disparue procurait à sa famille et surtout à alléger les frais liés aux funérailles. Cette somme est délivrée aux bénéficiaires prioritaires ou non prioritaires du contrat en cas du décès mais son versement est soumis à une condition. Il faut effectivement que le défunt salarié ait payé des cotisations dans son activité 3 mois avant sa mort ou qu’il est inscrit au Pôle emploi ou qu’il perçoit une indemnité chômage. Les titulaires de pension d’invalidité, de rente d’accident de travail ou de maladie suite à l’exercice de leur fonction peuvent également prétendre à cette aide si leur incapacité physique est de 66,66 %. Le montant de ce capital décès est de 3 449,15 euros pour 2018 et il fait l’objet d’une revalorisation annuelle.

Si un fonctionnaire en cours d’activité décède, ses ayants droit peuvent recevoir sous conditions une prestation appelée capital décès. Ce montant est aussi accessible aux agents fonctionnaires en détachement, en indisponibilité pour raison médicale et ceux sous les drapeaux. A partir du 1er janvier 2021, le montant de ce capital est équivaut à la dernière rémunération annuelle d’activité du fonctionnaire, indemnités comprises, s’il décède avant son âge de départ à la retraite. Le capital décès est octroyé au défunt sans ou avec enfant. Pour obtenir cette aide, il faut formuler une demande auprès de l’administration employeur du fonctionnaire disparu.

La caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) peut rembourser sous certaines conditions la totalité ou une partie des frais des funérailles. La demande peut se faire par toute personne même si elle n’est ni héritière ni ayant droit. Ainsi, l’entreprise de pompes funèbres ou le notaire en charge de la succession peut faire cette demande. L’opérateur funéraire doit seulement apporter une autorisation de la personne ayant réglé les frais d’obsèques. Le demandeur aura seulement à accompagner sa demande d’un extrait d’acte de décès et d’une facture des frais d’obsèques. A noter que même si un héritier renonce à l’héritage, il peut toujours bénéficier ce remboursement. Le remboursement de la CNAV est limité à hauteur de 2286,74 euros financé par les arriérages de pension disponibles lors de la disparition de l’adhérent. Si la facture est moindre, le remboursement de la CNAV ne concerne que le montant indiqué dans la facture.

Pour payer leurs obsèques et faire respecter leurs dernières volontés, de nombreuses personnes souscrivent aussi à une assurance obsèques. Comme son nom l’indique, cette solution de prévoyance permet de financer à l’avance ses funérailles. Ce contrat se décline en contrat obsèques en capital et contrat obsèques en prestations. Dans certains cas, ce contrat ne permet pas de couvrir la totalité du coût des funérailles. D’où l’utilité de recourir à un « comparateur assurance obsèques ». Cet outil gratuit et libre de tout engagement est présent sur ce site. Il aide à dénicher en quelques clics la meilleure formule d’assurance obsèques proposant la cotisation la plus abordable avec un capital décès intéressant.

Retour