Guide finance senior : assurances-crédits-travaux-placements

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances de prêt et travaux pour Seniors

Quels sont les avantages et inconvénients des monte-escaliers électriques ?

Rester chez soi en mobilité réduite et profiter de l’étage supérieur de sa maison est un luxe que seules les personnes ayant installé un monte-escalier peuvent se permettre. En effet, ce dispositif bien utile permet aux seniors de préserver leur autonomie tout en facilitant le déplacement d’un étage à un autre. Mais malgré les nombreux avantages de ce dispositif, il présente aussi des inconvénients dont nous allons voir dans les lignes suivantes.

Quand on a des difficultés à gravir les marches d’un escalier ou quand on souffre des problèmes de traumatismes, des troubles d’équilibre qui viennent avec l’âge, il est important d’anticiper les éventuelles chutes qui pourraient avoir des séquelles graves. L’installation d’un monte-escalier est la solution la plus pertinente pour pallier ces problèmes. Voici les avantages de cet équipement :  

  • il permet d’éviter les accidents et l’aggravation des différentes pathologies lors de la montée ou de descente de l’escalier surtout si ce passage est mal éclairé ou glissant.
  • il permet aux personnes âgées et plus jeunes victimes d’une dépendance temporaire ou permanente de retrouver leur indépendance et de profiter de l’étage supérieur de leur maison sans devoir se déménager ou vendre leur maison. Les personnes âgées ayant moins de force physique peuvent aussi profiter de toutes les parties de leur maison sans attendre l’aide d’autrui en installant ce dispositif.
  • il propose un confort agréable (assise ajustable, revêtement antidérapant …) même pour les personnes complètement autonomes. L’appareil peut même rester opérationnel en cas de coupure électrique.
  • sa manipulation est facile et l’utilisateur peut choisir entre plusieurs modèles et marques selon son budget et les fonctionnalités dont il a besoin.
  • certains modèles de monte-escalier peuvent aussi porter des bagages tout en restant esthétiques.
  • il n’engage pas de travaux lourds d’aménagement de son logement. Son installation peut se faire en moins de 24 h.
  • son prix est avantageux et il existe des aides permettant de financer jusqu’à la moitié des travaux pour les foyers à revenus très modestes et modestes.

 

Ce dispositif pourrait ne pas s’adapter aux personnes en situation de handicap ou ayant un lourd problème physique. En effet, l’appareil n’est pas très compatible aux personnes à forte mobilité réduite qui ont besoin d’un tiers qui l’aide dans les actes de la vie au quotidien. Pour ces personnes, le choix d’une plate-forme monte-escalier est plus approprié. Toutefois, cette alternative est beaucoup plus coûteuse et exige des gros travaux pour supporter l’équipement.  

  • les personnes en surpoids ne peuvent pas aussi s’installer confortablement sur le fauteuil.
  • l’appareil doit être installé par un professionnel pour éviter un mauvais montage. Un expert peut décider s’il faut fixer l’appareil au mur ou à la rambarde pour la sécurité de l’utilisateur.
  • cet appareil pourrait devenir encombrant pour les personnes qui ne l’utilisent pas surtout s’ils font des vas et vient dans l’escalier.
  • comme tout appareil électrique, il est aussi nécessaire de faire des révisions pour éviter la survenance d’un accident. Cela est tout aussi important pour les monte-escalier à l’intérieur ou à l’extérieur de son logement. Par ailleurs, il est conseillé d’opter pour la gamme de produit répondant aux normes européennes en vigueur.

 

Pour faciliter l’accessibilité d’un logement, l’Etat a mis en place diverses aides dont :  

  • l’aide de l’Anah pour les propriétaires occupants dont la maison est construite depuis plus de 15 ans : cette aide s’élève à 50 % du montant des travaux pour les foyers ayant des ressources très modestes, et à 35 % pour les foyers à revenus modestes.
  • l’aide du département : versée pour les personnes handicapées qui exercent encore une activité professionnelle. Cette prestation peut atteindre 100 % ou 80 % en fonction des ressources.
  • les aides fiscales : le taux de TVA pour l’installation d’un monte-escalier réalisée par un professionnel dans une habitation existant depuis plus de 2 ans est de 5,5 %.
  • le crédit d’impôt de 25 % pour un logement neuf ou ancien.
  • l’aide de la caisse de retraite et de la mutuelle.

  Les artisans qui installent ces dispositifs peuvent aiguiller l’utilisateur sur les prestations financières auxquelles il peut avoir droit.

La plupart des personnes âgées veulent vieillir à domicile, pourtant elles doivent affronter certaines conditions pour que ça se réalise. Parfois, il faut adapter le logement, sinon installer des équipements appropriés pour assurer l’accessibilité. L’installation d’un monte-escalier fait partie des aménagements du logement pour que les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite puissent être en sécurité et disposer de confort et d‘autonomie en restant à domicile. A titre informatif, si l’escalier est droit, le fauteuil élévateur de base peut coûter jusqu’à 3.500€. Si l’escalier est en courbe ou s’il y a un pallier, le prix peut aller jusqu’à 9.000€ à cause de nombreuses adaptations à effectuer. Pour affronter ces dépenses d’aménagement, et notamment pour l’installation d’un monte-escalier, l’ANAH peut apporter de l’aide, jusqu’à 50% du montant total des travaux, s’il s’agit d’un ménage ou foyer dont les revenus sont très modestes. L’aide est plafonnée à 10.000€. Pour un foyer relativement modeste, l’aide accordée se trouve à 35% du montant total, et plafonné à 7.000€. En effet, l’ETAT prévoit des aides financières à l’endroit des personnes âgées, handicapées ou à mobilité réduite. Par exemple, le crédit d’impôt monte-escalier est plafonnée à 5.000€ pour une personne seule et à 10.000€ pour un couple. Au niveau de chaque département, il existe une MDHP ou Maisons Départementales des Personnes Handicapées, qui ont pour mission de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées, et éventuellement de leurs proches. Pour une demande de subvention pour l’installation d’un monte-escalier, la personne intéressée doit présenter une demande assortie d’un certificat médical. Il s’agit de référer à la Rubrique F de la demande de prestation de compensation. A noter que le monte-escalier à demander doit figurer dans la liste des produits et prestations (LPP) établie par l’Assurance Maladie pour être pris en charge.

Retour