Comparateur de services et assistance seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances dépendance - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances accidents de la vie et travaux pour Seniors

Les organismes d’aide aux seniors

Les seniors sont des personnes qui possèdent souvent des difficultés en termes de mobilité étant donné leur âge et leur capacité physique. Cependant, nombreux sont ceux qui ne veulent pas non plus aller dans les maisons de retraite ou qui n’ont pas la possibilité d’y accéder. Or, ce droit de pouvoir disposer d’eux-mêmes et de pouvoir garder une certaine dignité ne peut leur être enlevé. C’est pour cette raison que les autorités publiques octroient des aides pour ces personnes du troisième âge. Quels sont alors les organismes d’appui aux seniors ?

L’un des premiers acteurs de l’assistance aux seniors sont les régions. Elles agissent par le biais du Conseil Général de Région. Des fonds sont ainsi débloqués pour aider cette catégorie particulière afin de pouvoir vivre en toute autonomie et en toute dignité comme toutes les autres personnes. Ces supports se présentent sous la forme d’allocation pour le maintien à domicile des personnes âgées. Elles permettent de simplifier le quotidien de ces dernières. Elles contribuent ainsi à l’embauche d’aide-ménagère, d’assistant médical ou d’infirmier, selon les besoins. Ces appuis des régions sont fonction d’une grille d’évaluation précise qui prend en compte les besoins de chaque aîné et leur capacité. Il est important de souligner que les seniors pouvant demander ces appuis pécuniaires doivent avoir au minimum une soixantaine d’années.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA est une aide qui peut être donnée au niveau départemental. Elle est destinée à un public senior de plus de 60 ans qui commence à perdre en termes de mobilité. Selon les besoins et les attentes de cette personne, l’APA peut être catégorisée en deux types. Le premier est l’APA à domicile qui permet de subvenir aux besoins de mobilité du senior tout en restant chez lui. Le deuxième est l’allocation donnée pour compléter les frais de retraite dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.
Il est à souligner que ces allocations doivent permettre à la personne âgée de retrouver un peu d’autonomie et par conséquent de ne pas perdre en matière de dignité. Il s’agit alors d’assistance pour les activités quotidiennes comme se vêtir ou manger. Le conseil départemental qui va verser ces allocations vérifiera ces états de réduction de mobilité, mais il contrôlerasurtout que la personne réside dans l’Hexagone de manière régulière et sur une durée stable.

Étant donné que tout le monde ne peut pas accéder à l’Allocation Personnalisée à Domicile, le conseil département a mis en place un autre type de support pour les personnes âgées : l’aide-ménagère à domicile. Ce type d’assistance permet l’accession à un service de support pour les seniors dans leur activité ménagère. Il est évident qu’elle est destinée à des personnes ne bénéficiant pas de l’APA, ne pouvant pas faire les activités ménagères quotidiennes du fait de la réduction de leur mobilité, et ne disposant pas de ressources suffisantes à leur accession à la retraite (Moins de 801 euros pour un senior seul et moins de 1243 euros pour des personnes âgées en couple).
Pour permettre un maximum d’équité sociale, ce support social est par conséquent calculé en fonction des revenus propres de chaque personne. Ainsi, le conseil départemental peut demander une participation financière de la part de l’intéressé pour cette aide-ménagère s’il juge que ses conditions de revenus le permettent. Pour pouvoir y accéder, il faudra en faire la demande au niveau du Centre Communal d’Action Sociale du département ou au niveau des mairies.

Pour les personnes âgées bénéficiant d’une limitation absolue ou de deux limitations graves, selon les critères des textes en vigueur, il est possible de demander une prestation de compensation du handicap ou PCH au niveau de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Pour cette prestation, elle est dite universelle étant donné que la question de revenu n’entre pas en compte dans la décision de l’allouer. Seul l’état d’incapacité est pris en compte. Par contre, pour en bénéficier, il faudra résider de manière stable et régulière en territoire française. Les aides qui sont financées sont de différentes sortes : humaines, techniques, aménagement d’habitation ou de moyen de transport, pour les charges spéciales et animalières. Cependant, ces assistances sont plafonnées. Par ailleurs, il est à noter que ce support n’est pas destiné à compenser d’éventuelle insertion dans des établissements spécialisés.

Un organisme agréé est nécessaire pour que les aides provenant des autorités publiques puissent être remboursées ou acceptées. Il s’agit par exemple des Equipes Spécialisées pour la Vie Autonome à Domicile ou ESVAD. Ces entités donnent la possibilité d’assistance à domicile à l’endroit des personnes âgées. Leur spécificité est que les services procurés ont été validés en amont par les autorités ou par les institutions financières. Elles sont par conséquent éligibles aux différents remboursements pour les assistances des personnes âgées dans leur maintien à domicile. Cela représente un grand atout étant donné que les coûts d’installation ou d’appareil d’aide à la mobilité restent particulièrement onéreuses.

La Caisse d’Allocation Familiale a la possibilité de donner des allocations au logement aux personnes âgées. Ces aides sont destinées à réduire les difficultés d’accès à des hébergements dignes pour ces citoyens vulnérables. Elles peuvent être soient personnalisées au logement soit une allocation de logement social. Les éléments que la CAF vérifiera sera la situation de location ou le fait de résider dans un établissement spécialisé. Il faudra par contre que cette résidence soit une habitation principale. Ce qui est intéressant avec cet organisme est qu’il donne les allocations qu’importe l’âge de la personne âgée du moment qu’elle réside sur le sol français et qu’elle en a fait la demande. Cette caisse d’allocation familiale va adapter les aides en fonction de la situation de la personne, de ses revenues ainsi que du lieu de sa résidence principale.

Les autorités fiscales octroient des appuis non négligeables à l’endroit des seniors. Ce sont des aides qui sont censées leur permettre de réduire le coût des services d’assistance à la personne à domicile ou dans les établissements spécialisés d’hébergement de personnes âgées. Depuis 2017, la législation française accorde une réduction financière sous forme de crédit d’impôt aux personnes ayant accédées à la retraite et qui font appel à des services d’aide à domicile. Etant un crédit d’impôt, cette réduction fiscale est accessible même aux personnes qui ne sont pas imposables. Cette possibilité ouvre ainsi une plus large possibilité surtout à l’endroit des seniors lorsqu’ils accèdent à la retraite.
La valeur de ce crédit est de 50% par rapport à la totalité des dépenses annuelles en relation avec les aides à domicile. Il est à noter que dans les dépenses à déclarer, il faudra déduire les autres supports perçus telles que l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Les services à domicile éligibles pour ce remboursement d’impôt sont les services d’assistance dans la vie de tous les jours tels que laver ou donner à manger à la personne âgée, mais aussi tous les différents types d’entretien ménager. Par ailleurs, cet appui fiscal est utilisable dans les établissements spécialisés au titre des frais d’hébergement ou des coûts attachés à la dépendance.

Retour

Comparatif des Garanties Accidents de la vie (GAV)

Comparatif

Comparatif des Assurances dépendance pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Assurances Déces pour Seniors

Comparatif

Comparatif des Conventions obsèques pour Seniors

Comparatif